Conférence Mondiale sur L’Apprentissage en Ligne:

L’Enseignment à L’Ère Numérique – Repenser L’Enseignment et L’Apprentissage

L’ère numérique requiert de nouvelles approches pour l’enseignement et l’apprentissage. Elles doivent répondre aux besoins actuels et futurs des étudiantes et étudiants, et réaliser l’objectif de développement durable des Nations Unies en matière d’éducation de qualité pour tous. L’apprentissage en ligne, ouvert et flexible crée des possibilités pour l’innovation dans l’enseignement, l’apprentissage et le développement des compétences.

Les déléguées et délégués de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Asie, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et les nations du Pacifique, de l’Amérique latine, des Caraïbes, de l’Afrique et des États arabes se rassemblent à Toronto, Canada, en octobre 2017 en vue de pousser les limites et d’explorer les nouvelles sphères de l’enseignement, de l’apprentissage et du développement des compétences.

La Conférence sur l’apprentissage en ligne : L’enseignement à l’ère numérique – Repenser l’enseignement et l’apprentissage, qui est la 27e édition de la Conférence mondiale de l’International Council for Open and Distance Education (ICDE) (Conseil international pour l’éducation ouverte et à distance), vous offre l’occasion de connecter, d’échanger et de s’entretenir avec des collègues internationaux.

Joignez-vous à nous du 17 au 19 octobre 2017, au Canada, là où le monde se rencontre pour explorer les nouvelles sphères de l’enseignement et de l’apprentissage à l’ère numérique./strong>

À la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne, vous pouvez :

  • découvrir de nouveaux modes d’enseignement, d’apprentissage, d’évaluation et de prestation dans l’éducation supérieure;
  • trouver de nouvelles stratégies pour améliorer les résultats d’apprentissage des étudiantes et des étudiants;
  • réseauter avec d’autres éducatrices et éducateurs de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Asie, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et les nations du Pacifique, de l’Amérique latine, des Caraïbes, de l’Afrique et des États arabes;
  • dialoguer avec des fournisseurs du secteur privé, offrant des technologies de pointe et des applications créatives de la technologie dans l’apprentissage;
  • partager les pratiques exemplaires;
  • écouter les propos de leaders étudiants, de doctorants et de jeunes chercheurs sur les manières dont l’apprentissage ouvert et flexible peut répondre aux besoins actuels et futurs des étudiantes et étudiants;
  • assister à une exposition active de technologies émergentes en éducation, voir des démonstrations en direct et tester des prototypes offerts par des fournisseurs chefs de file et des entreprises en démarrage qui sont spécialisés dans la technologie;
  • en savoir plus sur la recherche et les pratiques reliés aux changements institutionnels, à l’assurance de la qualité, à l’apprentissage permanent, à la collaboration internationale et aux plus récentes tendances dans l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible;
  • trouver des partenaires et des collaborateurs pour des projets et de la recherche;

Qui assistera à la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne?

À Toronto, vous pouvez vous attendre à rencontrer des :

  • professeures et professeurs,
  • enseignantes et enseignants,
  • instructrices et instructeurs,
  • tutrices et tuteurs,
  • concepteurs pédagogiques,
  • développeurs de cours,
  • professionnels en perfectionnement du personnel enseignant,
  • professionnels du soutien aux étudiantes et étudiants,
  • leaders étudiants,
  • doctorants,
  • les décideurs académiques,
  • les entreprises en démarrage et les fournisseurs EdTech,
  • les membres des CA, les dirigeants et le personnel des associations,
  • développeurs et fournisseurs de technologies,
  • chercheurs académiques,
  • leaders institutionnels et décideurs académiques,
  • experts en assurance de la qualité,
  • consultants,
  • chefs de file du secteur,
  • responsables des politiques,
  • représentants de gouvernements,
  • les bailleurs de fonds,
  • les professionnels des médias,
  • les leaders des organismes d’assurance de la qualité et des organismes d’accréditation,
  • les membres du conseil des gouverneurs des établissements d’éducation supérieure,

Le programme de la Conférence

Le programme de la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne intègre des concepts comme les applications technologiques, l’assurance de la qualité et les présentations de nouvelles applications et de nouveaux modèles en tant que composantes centrales de la conférence.

Cinq lignes directrices soulignent les domaines clés dans lesquels la Conférence cherche à explorer :

  1. L’émergence de pédagogies et de conceptions pour l’apprentissage en ligne
  2. L’élargissement de l’accès, de l’ouverture et de la flexibilité
  3. L’évolution des modèles d’évaluation
  4. Les nouveaux outils et les nouvelles ressources de prestation pour l’apprentissage
  5. La reconception des modèles de gestion institutionnelle

Durant les trois jours de la Conférence, vous pouvez participer à des ateliers pratiques, des présentations interactives de panels, des laboratoires d’innovation, un partage des recherches, des démonstrations pratiques et des présentations d’articles universitaires, ainsi qu’à des sessions plénières présentant des experts de réputation mondiale.

Des meilleures pratiques aux nouvelles tendances, pour échanger avec des collègues internationaux et des penseurs avant-gardistes … C’est la conférence à laquelle il faut assister pour découvrir ce qui se passe actuellement dans l’univers de l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible!

Ligne directrice no 1 – L’émergence de pédagogies et de conceptions pour l’apprentissage en ligne

Cette ligne directrice explore les innovations de conceptions pour l’enseignement et l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible, la recherche sur les processus et les résultats d’apprentissage, et comment les nouvelles approches envers l’apprentissage incluent la qualité et l’engagement étudiant.

Partout dans le monde, le personnel enseignant et de formation expérimente avec de nouveaux modèles didactiques et de nouvelles applications technologiques, notamment : les salles de classe inversées, les projets collaboratifs en ligne et l’apprentissage axé sur les compétences. Au fil de l’acceptation grandissante de ces approches, les éducatrices et les éducateurs cherchent des modèles d’applications réussies qui sont éprouvés et faciles à adapter. Une composante essentielle de ces développements est le soutien fourni au personnel enseignant par leurs établissements d’enseignement.

La ligne directrice no 1 traite de questions comme celles-ci :

  • Quels sont les exemples de nouvelles pédagogies prometteuses pour l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible?
  • Quelles nouvelles approches d’enseignement et d’apprentissage en ligne sont élaborées et mises à l’essai, et avec quel succès?
  • Comment les pratiques d’assurance de la qualité sont-elles modifiées en vue de soutenir et d’évaluer les développements dans l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible?
  • Comment les étudiantes et les étudiants réagissent-ils aux changements dans la pédagogie et la conception des cours? Quels facteurs sont au cœur de leur acceptation et de leur succès?
  • Comment le personnel enseignant et de formation est-il soutenu dans son adaptation de nouvelles pédagogies et stratégies d’enseignement?

Ligne directrice no 2 – L’élargissement de l’accès, de l’ouverture et de la flexibilité

L’accès à l’éducation supérieure et la réussite de ses étudiantes et étudiants sont des facteurs qui doivent être améliorés dans la plupart des régions du monde, et ce, en dépit de l’accroissement énorme du nombre d’écoles, de collèges, d’universités et de fournisseurs de littératie et de compétences de base et d’autres formations.

Les réalités des populations étudiantes sous-représentées varient à l’échelle mondiale. L’éducation équitable pour les femmes est depuis longtemps un objectif hautement prioritaire dans de nombreuses régions. Le déploiement d’efforts spéciaux afin d’améliorer l’accès et la réussite, incluant la conception de cours flexibles, le financement et le soutien, est essentiel pour les populations autochtones, les migrants, les réfugiés, les groupes marginalisés, les individus ayant des incapacités et les personnes qui vivent dans des communautés rurales et éloignées ayant un accès limité aux occasions d’éducation. Les projets, les programmes et la recherche en vue d’élargir l’accès, l’ouverture et la flexibilité procurent de précieux exemples des manières dont l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible peut s’attaquer à ces défis.

La ligne directrice no 2 traite de questions comme celles-ci :

  • Quelles nouvelles voies d’accès sont ouvertes pour que les groupes étudiants sous-représentés auparavant puissent faire des études d’éducation supérieure et les réussir?
  • Quelles stratégies sont couronnées de succès pour l’inscription, la rétention, le soutien et la diplomation de nouveaux groupes d’étudiantes et des étudiants?
  • Quels sont les exemples réussis des conceptions de programmes et de cours selon les perspectives du personnel enseignant et de formation, des étudiantes et étudiants et des établissements d’enseignement, en matière d’augmentation de l’accès, de la rétention et des taux d’achèvement?
  • Comment des stratégies, incluant le transfert des crédits, l’évaluation des acquis antérieurs, les ententes sur l’apprentissage en milieu de travail et les accords transnationaux sur les qualifications, ont-elles réussi à rehausser la mobilité des étudiantes et des étudiants?

Ligne directrice no 3 – L’évolution des modèles d’évaluation

Les stratégies des collèges, des universités et d’autres fournisseurs d’éducation supérieure afin de faire le suivi et la déclaration des accomplissements des étudiantes et étudiants deviennent plus sophistiquées. Les technologies et les logiciels peuvent maintenant fournir une énorme quantité de détails sur la performance des étudiantes et étudiants individuellement, des groupes-classes et des établissements d’enseignement. Bien que d’éventuelles préoccupations sur la confidentialité peuvent se poser, ces détails offrent une abondance de données pour mieux comprendre l’apprentissage et le comportement réel des étudiantes et des étudiants.

La ligne directrice no 3 traite de questions comme celles-ci :

  • Quels sont les exemples de nouveaux modèles d’évaluation qui répondent aux besoins des étudiantes et étudiants plus diversifiés et mobiles?
  • Comment des approches, comme l’apprentissage axé sur les compétences et les résultats, peuvent-elles contribuer à rendre l’apprentissage plus accessible, abordable, ouvert et flexible?
  • Comment l’analytique de l’apprentissage et les données massives sont-elles intégrées pour améliorer la prestation des cours, la qualité, les résultats des étudiantes et étudiants et la planification institutionnelle?
  • Quelles sont les stratégies d’utilisation de l’autoévaluation et de l’évaluation par les pairs en ligne pour un apprentissage plus autonome et collaboratif?

Ligne directrice no 4 – Les nouveaux outils et ressources de prestation pour l’apprentissage

Il se produit des développements, qui changent la donne, dans les ressources et les outils créés et adaptés actuellement pour l’apprentissage partout dans le monde. La réalité virtuelle, la réalité amplifiée, l’intelligence artificielle, la robotique, les simulations, les jeux d’apprentissage sérieux, les ressources éducatives ouvertes (REO) et les cours en ligne largement ouverts (MOOC) sont tous parmi les ressources qui sont apparues depuis quelques années. Alors que certaines d’elles (p. ex., les REO et les MOOC) ont déjà attiré une attention considérable, d’autres ressources commencent seulement à être remarquées.

En outre, les médias sociaux sont maintenant intégrés à la prestation des cours, en particulier pour la collaboration et la communication. Ces réseaux peuvent être créés par le personnel enseignant ou par les étudiantes et étudiants eux-mêmes. Pour tous ces développements, des questions sur la qualité, l’accès, le coût, l’accréditation, l’intégration et l’efficacité à l’égard de ces outils et ressources ont été posées – et on y a répondu.

La ligne directrice no 4 traite de questions comme celles-ci :

  • Comment ces nouveaux outils sont-ils utilisés dans l’éducation supérieure, soit en tant que parties intégrantes des programmes, pour une étude supplémentaire, pour l’apprentissage autonome ou pour des usages imaginés récemment?
  • Comment les médias sociaux, comme Facebook, Flickr, LinkedIn, Slide Share et Twitter, sont-ils incorporés efficacement à l’apprentissage formel?
  • Quels sont les nouvelles conceptions et les nouveaux développements les plus prometteurs en ce qui a trait à l’engagement étudiant et aux résultats d’apprentissage?
  • Quels sont les avantages et les défis liés à ces nouveaux outils de livraison pour les étudiantes et étudiants, le personnel enseignant et les établissements d’enseignement? Quels sont les embûches et les succès? Ajoutent-ils une profondeur ou sont-ils des distractions?
  • Quels sont les coûts de ces développements et les preuves de leur efficacité?

Ligne directrice no 5 – La reconception des modèles de gestion institutionnelle

Gérer la croissance de l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible pose de gros défis pour la planification et la gestion institutionnelles.

L’apprentissage en ligne, ouvert et flexible requiert de nouvelles capacités et priorités dans les établissements d’enseignement, alors que la technologie à évolution rapide demande un renouveau constant. Les technologies de l’apprentissage exigent que les établissements d’enseignement conventionnels effectuent des changements substantiels à leurs structures et à leurs processus organisationnels, y compris la prise de décisions institutionnelles.

La collaboration locale ou internationale présente d’énormes possibilités, mais cela apporte aussi son lot de défis et d’exigences pour le changement.

La ligne directrice no 5 traite de questions comme celles-ci :

  • Quelles sont les implications de l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible pour la planification, les stratégies, la mise en œuvre et les modèles de gestion des établissements d’enseignement?
  • Comment l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible et l’éducation à distance ont-ils été intégrés aux plans pédagogiques et institutionnels? Qui est impliqué? Comment de tels plans et stratégies ont-ils été évalués – ou devraient-ils l’être?
  • Quel est l’impact de l’apprentissage en ligne, ouvert et flexible et de l’éducation à distance sur les coûts ou la productivité des établissements d’enseignement? Comment cela a-t-il été mesuré?
  • Comment la collaboration et les partenariats, que ce soit avec des partenaires publics ou privés, augmentent-ils les possibilités?
  • Quels projets démontrent les conditions nécessaires pour le succès de la collaboration et des partenariats dans l’apprentissage en ligne?

La langue à la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne

Les sessions plénières, les démonstrations et les discours thèmes sont offerts en anglais. Pour reconnaître la diversité des participantes et participants, certaines séances sélectionnées sont présentées en français et en espagnol. De plus, il se peut qu’une interprétation simultanée soit disponible pour les sessions plénières.

D’abord et avant tout, la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne est conçue pour être une occasion d’interactions, d’échanges et de partage.

Venez à Toronto en octobre 2017 pour ouvrir de nouvelles voies dans l’enseignement, l’apprentissage et le développement des compétences avec les déléguées et délégués de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Asie, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et les nations du Pacifique, de l’Amérique latine, des Caraïbes, de l’Afrique, des États arabes.

Télécharger le thème et les lignes directrices de la Conférence mondiale sur l’apprentissage en ligne (PDF)


Table des matières

Inscription